Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler d’une série. Vous la connaissez sans doute, au moins de nom, je veux bien entendu parler de : La chronique des Bridgerton disponible sur Netflix.

J’ai débuté cette série lors de la sortie de la deuxième saison. J’ai justement été intriguée par le bouche à oreille, et j’ai voulu me faire ma propre opinion à son sujet. Je ne vous cache pas que lorsque la saison 1 est sortie, je n’avais pas très envie de la regarder. J’avais quelques préjugés. Je pensais que la série serait niaise et à ce moment là, je n’ai pas eu envie de m’y intéresser.

De quoi parle cette série ?

À Londres, pendant la Régence, Daphne Bridgerton, fille aînée d’une puissante dynastie, est censée se trouver un mari, mais la concurrence est rude et ses envies sont ailleurs…

Synopsis de la saison 1

Nous suivons donc la vie des Bridgerton, une famille de la haute société anglaise au 19ème siècle. Il s’agit d’une famille nombreuse, composée de 8 enfants. Leur père est décédé quelques années plus tôt (on découvre d’ailleurs les circonstances de ce décès dans la seconde saison). C’est donc leur mère, la vicomtesse douairière, Violet, et leur frère ainé, Anthony qui dirigent le reste de la famille.

Comme il était de coutume à cette époque, les jeunes filles de la haute société en âge de se marier, étaient présentée à la reine d’Angleterre pour faire officiellement leur entrée dans le monde. C’est ce qu’on appelle : le bal des débutantes. C’est de cette manière que débute la série avec la présentation de Daphne Bridgerton.

Mon opinion concernant la saison 1

J’apprécie particulièrement les films et séries historiques. Bien souvent c’est l’atmosphère, les décors et les tenues qui me plaisent le plus. Dans la chronique des Bridgerton, c’est particulièrement réussi ! Les décors sont somptueux et les costumes nous en mettent plein la vue !

En ce qui concerne la vérité historique, c’est ce qui m’a le plus étonnée en découvrant la série : il faut la considérer comme se déroulant dans un 19ème siècle alternatif.

Une société racialement intégrée

Les producteurs de la série ont eu pour parti pris d’imaginer une société où la mixité raciale est la norme. Cette vision des choses n’est pas pour me déplaire. J’ai juste été surprise de découvrir dans les premières minutes de la série autant de personnages noirs membres à part entière de l’aristocratie anglaise. Il n’y a aucune discrimination raciale. Ce qui hélas n’était pas le cas à l’époque.

Les producteurs ont justifié cela par les rumeurs entourant la reine Charlotte d’Angleterre (interprétée par Golda Rosheuvel, une actrice d’origines guyanaise). En effet, il y a un débat historique pour savoir si Charlotte de Mecklembourg-Strelitz avait des origines africaines ou non.

Daphne et le duc

Passé cette surprise, j’ai apprécié la dynamique de la série. On ne s’ennuie pas. Le récit est rythmé par la narration de la mystérieuse Lady Whistledown qui chronique dans une gazette les moindres faits et gestes de la cour.

La chronique des Bridgerton est une adaptation des romans du même nom de l’autrice Julia Quinn. La saison 1 se concentre sur la vie sentimentale de Daphne.

J’ai aimé le jeu de chat et de la souris entre Daphne et Simon Basset, le duc de Hastings. En revanche, j’ai trouvé que la romance entre ces deux personnages arrive beaucoup trop vite dans l’intrigue. Les scènes de sexe se multiplient et si on comprend bien pourquoi elles y sont, ça m’a semblé un peu trop à la longue. Un peu comme s’il avait fallu meubler les épisodes. Malgré tout, il y a une belle alchimie entre les personnages et on prend plaisir à suivre leur relation.

La polémique

Tout d’abord, qu’il s’agisse de la version littéraire ou de la série, la saison 1 a fait polémique. En effet, il y a une scène où Daphne force Simon à aller au bout de leur relation sexuelle, alors qu’il ne souhaite pas avoir d’enfant. On reproche à la série et à l’autrice Julia Quinn, de ne pas avoir pleinement montré qu’il s’agissait d’un viol conjugal. Pour ma part, j’ai trouvé que la série montrait clairement la colère de Simon envers l’acte de Daphne. Il n’était pas consentant et l’a fait savoir. D’un autre côté, Daphne se justifie à cause des mensonges et non-dits de Simon.

Alors oui, il s’agit clairement d’un viol mais je n’ai pas compris pourquoi cette scène à fait plus réagir que tout le reste de la série. Après tout, cette situation arrive plusieurs semaines après le mariage des personnages, et ce n’est qu’après un long moment que Daphne comprend réellement comment une femme tombe enceinte !

D’une certaine manière, tout est problématique dans la série, et donc dans les livres. C’est l’époque qui voulait ça. De nombreux mariages étaient arrangés. Les jeunes filles ne connaissaient rien à leur propre corps, ni à celui des hommes. Elles ignoraient ce qui les attendaient véritablement après le mariage, elles ne savaient rien des relations sexuelles entre époux. Combien de viols conjugaux ont eu lieu dans le passé ? Si vous regardez la série en mettant de côté le faste des fêtes et des tenues, ne trouvez-vous pas ça dérangeant cette course au mariage entre inconnus ?

En définitive, selon moi, oui, la scène de Simon et Daphne est problématique, mais nous devrions être choqués par l’ensemble de la série. Par la condition des femmes de l’époque. En un mot, elles passaient de la tutelle de leur père à celle de leur époux.

Et en ce qui concerne la saison 2 ?

Si j’ai apprécié la première saison de Bridgerton, j’ai clairement préféré la seconde saison mettant en scène Anthony.

D’une part, il y a une tension entre les protagonistes principaux tout au long des épisodes. Ainsi, les relations mettent plus de temps à se former, et surtout j’ai adoré le personnage de Kate Sharma.

En somme, comme pour la saison précédente, nous retrouvons les ingrédients qui nous ont plu : l’atmosphère, la beauté des décors et des costumes. Les intrigues annexes autour de Lady Whistledown sont passionnantes et rajoutent du piment à l’ensemble de la saison.

En conclusion, il était beaucoup plus plaisant pour moi de suivre cette saison. J’ai déjà hâte de découvrir la suite de cette famille haute en couleurs ! Avec Outlander, cette série est devenue l’une de mes séries historiques préférées.

Et vous, qu’avez-vous pensé de cette série ? N’hésitez pas à me le dire dans les commentaires !

Laisser un commentaire

Caroligraphie

🖋️📚🏺 Salut, je m'appelle Caroline, j'ai 33 ans et je vis près d'Arras.
Diplômée en Histoire, c'est un sujet que j'aime retrouver également en littérature à travers les romans historiques, les thrillers, ou encore la fantasy YA. Je suis également passionnée par le patrimoine, les mystères, l'ésotérisme et je pratique la généalogie 😊
Pour finir, je suis une lectrice qui préfère le café plutôt que le thé, mais vous trouverez toujours un chat près de moi ! 🐱

Vous pourriez également aimer...

%d blogueurs aiment cette page :