Je continue mon retour dans l’univers littéraire avec un thriller quelque peu éprouvant, mais qui m’a tenue en haleine pendant 3 jours : La petite ritournelle de l’horreur.

Résumé du roman

Derrière les murs se cachent les plus sombres des secrets…
Un appel au cœur de la nuit. Des gyrophares qui tournoient dans l’obscurité. Une vieille bâtisse à l’abandon. Quand la commandant Virginie Sevran arrive sur les lieux, les techniciens de l’identité judiciaire sont déjà à l’œuvre à l’intérieur. Ils font face à l’insoutenable. À la noirceur de l’âme humaine. Au cadavre d’une gamine dissimulé derrière une cloison que le nouveau propriétaire tentait d’abattre.
Là, au milieu de la campagne francilienne, le silence est oppressant. L’angoisse monte. Et, bientôt, les murs confient deux autres corps aux policiers. Deux autres enfants… Rapidement, la sidération laisse place à une enquête éprouvante. Certainement la plus sordide de toutes celles auxquelles la commandant et son binôme, Pierre Biolet, ont été confrontés durant leurs carrières. Une seule certitude, personne ne ressortira indemne de cette affaire…

La petite ritournelle de l’horreur de Cécile Cabanac

Mon avis sur ce roman

Tout d’abord, je souhaite remercier Netgalley et les éditions Fleuve Noir pour m’avoir permis de découvrir ce roman, et à travers lui son autrice.

Je ne connaissais pas Cécile Cabanac, et bien que La petite ritournelle de l’horreur soit le tome 3 des enquêtes de la commandant Sevran, je n’ai pas eu de difficultés dans ma lecture.

Les liens entre les personnages sont rappelés au fil du récit et permettent donc au lecteur de reprendre les relations entre ces protagonistes comme si nous les connaissions déjà.

La petite ritournelle de l’horreur  porte bien son triste nom. L’enquête que nous suivons pages après pages nous fait basculer de plus en plus dans la noirceur humaine.

Le roman nous invite à résoudre l’enquête concernant la découverte d’un charnier humain. La macabre découverte a été faîte dans une maison pavillonnaire qui semblait bien banale à première vue.

En plus du point de vue des enquêteurs, petit à petit, d’autres protagonistes entrent en scène, et avec eux, leur point de vue sur cette étrange affaire. L’enchainement de ces différents points de vue donne du rythme au récit.

Ce roman met en lumière les défaillances en France à propos de la prise en charge et du placement des enfants et adolescents par l’Aide Sociale à l’Enfance. Bien que nous ne devions pas en faire des conclusions trop hâtives, le roman souligne les nombreuses difficultés de ce type d’institutions : manque d’argent, de temps, de personnel. Malheureusement, ce sont les enfants qui pâtissent de ces carences.

Dans La petite ritournelle de l’horreur, les anciens enfants placés par l’ASE sont totalement brisés par leur passé. Ce roman nous montre combien les blessures d’enfance peuvent encore se montrer à vif à l’âge adulte.

J’ai apprécié cette lecture même si j’ai trouvé l’atmosphère du roman de plus en plus glauque au fil des révélations de l’enquête. L’horreur est suggérée : il n’y a pas un déballage de scènes monstrueuses au possible, mais l’étude de la psychologie des personnages et les conclusions sur le terrain suffisent à nous mettre mal à l’aise.

L’horreur est donc bien présente dans cette histoire, et elle ne nous quitte plus jusqu’au dénouement qui nous laisse avec un sentiment de tristesse et de dégoût.

Je ne peux que conseiller ce livre pour les amateurs de thrillers psychologiques mêlés à une excellente enquête policière. J’ai apprécié de découvrir une héroïne intéressante bien qu’entourée de quelques personnages un peu plus clichés.

Je garderai encore en mémoire pendant quelques temps La petite ritournelle de l’horreur et ses atrocités.

★★★★

Laisser un commentaire

Caroligraphie

🖋️📚🏺 Salut, je m'appelle Caroline, j'ai 33 ans et je vis près d'Arras.
Diplômée en Histoire, c'est un sujet que j'aime retrouver également en littérature à travers les romans historiques, les thrillers, ou encore la fantasy YA. Je suis également passionnée par le patrimoine, les mystères, l'ésotérisme et je pratique la généalogie 😊
Pour finir, je suis une lectrice qui préfère le café plutôt que le thé, mais vous trouverez toujours un chat près de moi ! 🐱

Vous pourriez également aimer...

%d blogueurs aiment cette page :