Roman fantasy jeunesse La longue nuit

Vous vous en souvenez peut-être, j’ai débuté le Reader Camp challenge le 1er août. La longue nuit de David Moitet fait partie des livres que je voulais lire dans le cadre de ce challenge estival.

Cette lecture est un service presse Netgalley.

Résumé de La longue Nuit :

Mira a un rêve : devenir la première femme enquêtrice du royaume. Mais pour cela, elle doit réussir l’épreuve de la longue nuit, un rite qui permet à chacun de gagner sa place dans la société. L’enjeu est de survivre une nuit entière dans la forêt interdite et de trouver une fleur de LuneMira n’est pas au bout de ses surprises, car les secrets de la forêt vont bien au-delà de cette terrible initiation.

La longue nuit de David Moitet

Mon opinion sur le roman :

Je remercie tout d’abord Netgalley et les éditions Didier Jeunesse pour m’avoir permis de découvrir ce roman passionnant de David Moitet. La longue nuit est un roman destiné aux jeunes de 12 ans et plus. Le style de l’auteur est très agréable et mature, ce qui rend le récit intéressant également pour un public adulte.

Tout d’abord, un mot concernant la couverture du roman. Je l’ai trouvée particulièrement attirante. Elle intrigue le futur lecteur et l’incite à débuter la lecture sans tarder !

Autant vous le dire tout de suite : j’ai passé un très bon moment de lecture. L’univers dans lequel l’action se déroule est original et travaillé en profondeur. Les personnages sont variés et attachants. De ce fait, l’intrigue est prenante du début à la fin.

À travers une société hybride (les personnages sont des hommes/femmes animaux), l’auteur met en scène une version littéraire du régime de l’apartheid, ou encore de celui de l’ancien régime. Cette idée est originale et percutante. Il y a d’un côté les herbivores, de l’autre, les carnivores. Ces peuples sont séparés par des barricades et la forêt interdite. Au sein de la société des herbivores, il y a une hiérarchie : les puissants et les esclaves. Tout se petit monde est tenu à la baguette par le roi et l’église de la Lune.

J’ai trouvé dommage qu’on n’en sache pas un peu plus sur le mode de vie des carnivores. En effet, la majorité de l’action se déroule au sein du peuple des herbivores. Ce n’est qu’en fin de roman que le lecteur est invité chez les carnivores, et ce passage y est assez court. Enfin, j’ai été frustrée que certains aspects de l’univers du romans n’aient pas un plus long développement.

Pour conclure, ce roman est une véritable réussite !

★★★★

Laisser un commentaire

Caroligraphie

🖋️📚🏺 Salut, je m'appelle Caroline, j'ai 33 ans et je vis près d'Arras.
Diplômée en Histoire, c'est un sujet que j'aime retrouver également en littérature à travers les romans historiques, les thrillers, ou encore la fantasy YA. Je suis également passionnée par le patrimoine, les mystères, l'ésotérisme et je pratique la généalogie 😊
Pour finir, je suis une lectrice qui préfère le café plutôt que le thé, mais vous trouverez toujours un chat près de moi ! 🐱

Vous pourriez également aimer...

%d blogueurs aiment cette page :