Chronique du roman disparu sur le front

Après la lecture de La longue nuit, je me suis plongée dans le roman jeunesse Disparu sur le front de Peggy Boudeville. Comme pour le livre précédent, j’ai lu ce roman dans le cadre du Reader Camp, et il s’agit également d’un service presse Netgalley.

Je remercie une fois de plus Netgalley et les éditions Fleurus pour leur confiance !

Résumé de Disparu sur le front :

Le 10 août 1914 doit être un jour de fête. Armand se réjouit à l’idée d’aller fêter ses treize ans. Mais ce jour-là, Armand assiste, impuissant, au départ de son père pour rejoindre le front. La guerre vient d’être déclenchée et la vie d’Armand bascule.  Sa mère et lui doivent rapidement trouver de quoi subvenir à leurs besoins : Lucie s’engage comme munitionnette aux usines Citroën, Armand travaille au réfectoire. Mais trois mois plus tard, c’est un avis de disparition émanant du ministère de la Guerre qui arrive dans leur boîte aux lettres.  Armand sait parfaitement quelle réalité se cache derrière le mot « disparu »… Il sait aussi qu’il n’a pas l’âge requis mais il veut s’engager illégalement et marcher sur les pas de son père… 

Disparu sur le front de Peggy Boudeville

Mon avis sur le roman :

Tout d’abord il faut avouer que les éditions Fleurus proposent toujours de très belles illustrations pour les couvertures de leurs romans. Disparu sur le front ne déroge pas à la règle, en effet, la première de couverture est vraiment magnifique et elle m’a donné immédiatement envie de me plonger dans le roman !

Ce roman est un roman jeunesse qui aborde avec justesse la première guerre mondiale. Tous les éléments sont présents : la soudaineté du conflit, les femmes remplaçant les hommes à l’usine, l’horreur du front, et les terribles blessures de guerre. De ce point de vue là, il remplit son objectif de faire découvrir cette triste période de l’Histoire aux plus jeunes lecteurs.

Sur fond d’histoire d’amour, ce livre nous entraîne au plus près du conflit mondial et de ses conséquences. Le dossier pédagogique en fin d’ouvrage est lui aussi très complet et permet de remettre dans le contexte les éléments vus dans le roman.

Malgré une histoire complète et soignée, je ne me suis pas particulièrement attachée aux personnages. Le style littéraire de l’autrice n’est pas désagréable mais de façon tout à fait subjective, je l’avoue, je n’ai pas vraiment aimé son écriture. Les dialogues m’ont semblé particulièrement niais. Je le redis il s’agit simplement de mon opinion et je suis certaine que le roman parviendra à charmer ses autres lecteurs !

Pour conclure, il s’agit d’une bonne lecture et d’un roman idéal pour un public jeune adolescent désirant en savoir plus sur la Première guerre mondiale.

★★★★★

Laisser un commentaire

Caroligraphie

🖋️📚🏺 Salut, je m'appelle Caroline, j'ai 33 ans et je vis près d'Arras.
Diplômée en Histoire, c'est un sujet que j'aime retrouver également en littérature à travers les romans historiques, les thrillers, ou encore la fantasy YA. Je suis également passionnée par le patrimoine, les mystères, l'ésotérisme et je pratique la généalogie 😊
Pour finir, je suis une lectrice qui préfère le café plutôt que le thé, mais vous trouverez toujours un chat près de moi ! 🐱

Vous pourriez également aimer...

%d blogueurs aiment cette page :